Engeance (Le sang de l’Éden, #1) de Sabrina Lionat

  • Titre : Engeance (Le Sang de l’Éden, #1)
  • Autrice : Sabrina Lionat
  • Éditeur : Auto-édition
  • Catégorie : Fantastique

Je remercie chaleureusement Sabrina Lionat de m’avoir proposé et confié le premier tome Le Sang de l’Éden via la plateforme SimPlement.pro en échange d’une critique honnête.

Engeance est une histoire fantastique (dans les deux sens du terme) qui se base sur la mythologie biblique et les sorcières. Eva Brunel travaille dans une bibliothèque auprès de l’un de ses mentors. Alors que Bernard l’invite à se pencher sur un vieux manuscrit qu’il étudie, la jeune femme voit la représentation de la déesse Némésis s’animer sous ses yeux. Cependant, elle est la seule à s’en rendre compte. Depuis, elle entend des murmures inaudibles et sa vie va radicalement changer. Chacune de ses rencontres passées et actuelles prend sens.

« Une coïncidence n’est qu’une explication qui attend son heure.»

Ce récit est une fabuleuse aventure mêlant fantastique et mystère dans un univers riche et maîtrisé. Eva Brunel est une héroïne qui se découvre au fil des épreuves et qui grandit avec force. De fille effacée qui manque d’assurance quand il ne s’agit pas de bouquin, elle devient le pilier de son propre destin et se bat avec acharnement malgré les horreurs qui lui arrivent. Et par horreurs, je parle des moments forts en émotion autant par leur dureté émotionnelle que psychologique. Sabrina Lionat la malmène et l’aide à la faire évoluer.

L’autrice met en scène une pléthore de personnages et de factions qui trouvent tous leur place dans l’histoire. Malgré leur abondance, elle a réussi à leur donner de la profondeur. On est loin du personnage secondaire superficiel qui n’est là que pour boucher un trou ou égayer un passage de temps en temps. Elle a construit chaque lien et chaque rôle de manière minutieuse. C’est pourquoi, on ne se sent pas perdu face à la multitude de clans et de personnes. Tout s’imbrique et prend sens si bien que je me demande ce que la romancière va nous réserver dans le second tome. En effet, les questions ont majoritairement trouvé leur réponse et je suis curieuse de savoir comment elle va faire évoluer son monde.

Engeance est écrit avec une plume simple et fluide qui accroche dès les premières lignes. Sa façon d’apporter les éléments est juste excellente et digne des livres de type mystère. Elle dose parfaitement les révélations et elle a une approche originale pour amener les choses. Le rythme de l’histoire est dynamique. L’autrice aime les descriptions pour planter le décor et portraiturer les personnages sans que cela soit long et lourd.

Elle utilise des objets et des personnes existants dans notre monde, ce qui donne de la consistance au roman. J’ai l’impression que quand les écrivains se basent sur des éléments issus de notre réalité, c’est plus facile de se plonger dans l’intrigue et de comprendre ce qui est relaté. De plus, les noms cités lors des recherches historiques d’Eva, m’ont donné envie de vérifier leur existence réelle. Cela montre à quel point la romancière a titillé ma curiosité et à quel point on sent le réalisme de ce récit fantastique. J’aime beaucoup cette combinaison.

Le seul détail qui m’a un peu ennuyé est le petit côté romance au début entre Lucas et Eva. J’ai trouvé qu’elle est trop facilement séduite par un homme qui ne dégage pourtant rien d’autre que des hormones lors de leurs premières rencontres. Son comportement est loin d’être attrayant. Encore heureux que cet aspect ne prend pas le pas sur l’histoire et que l’on reste bien dans un récit fantastique plutôt que romantique.   

En bref, Engeance est une belle découverte d’une autrice autoéditée dont la qualité n’a rien à envier aux écrivains des grandes maisons d’édition. Bien que le roman reprenne des éléments courants, il possède une réelle richesse tant dans l’univers que dans le style. J’ai hâte de lire la suite.